Chronique ~ Seuls ~ Part 1

Hello les amis !

Alors voilà, aujourd’hui je vais vous faire la première partie d’une chronique d’une série de bandes dessinées, j’ai nommé Seuls, de Gazzotti Vahlmann !

Étant donné que mes avis seraient très courts, donc mes articles encore plus, en présentant tome par tome, j’ai décidé de faire des articles en regroupant plusieurs tomes. Je commence par les tomes 1 et 2.

  • Seuls, tome 1 : La disparition
  • Seuls, tome 2 : Le maître des couteaux

Résumé des livres :

Dans un pays dont les habitants ont mystérieusement disparu, cinq enfants vont devoir apprendre à se débrouiller… seuls.

Mon avis :

Mon avis sur les deux premiers tomes est assez partagé. Les images sont super bien dessinées, l’histoire est bien construite, mais en même temps… Je ne comprend pas trop la réaction des personnages. Pourquoi est-ce qu’ils s’amusent au lieu de chercher à trouver une solution ? Pourquoi est-ce qu’ils font ci et pas ça ? Etc. etc.

Bref, la saga promet d’être longue étant donné qu’il y a trois cycles — pour l’instant.

⭐⭐⭐

April, May & June

Fiche d’identité :

Titre : April, May & June
Auteure : Robin Benway
Editeur : Nathan
Genre : roman
Sous-genre : fantastique
Nombre de pages : 369
Date de parution : août 2010

Résumé du livre :

C’est arrivé le lendemain de la rentrée.
Alors que la journée s’annonce tout à fait ordinaire, April découvre qu’elle peut prédire l’avenir. Le même jour, sa sœur May connaît un soudain accès d’invisibilité, qui semble se déclencher à la moindre émotion. Et enfin, June, leur benjamine, parvient à lire dans les pensées de tous ceux qui l’entourent ! Génial, non ?
Eh bien non. Prévoir les catastrophes sans pouvoir les éviter, draguer un mec avec un corps qui disparaît à moitié et connaître les pensées pas toujours reluisantes de ses copines, voilà qui décourage d’avoir des superpouvoirs !
Et si le véritable pouvoir de ces trois sœurs-là était le lien qui les unit ?

Mon avis :

Ok… Commençons par le commencement. Rien que le résumé dévoile toute l’intrigue. C’est pas compliqué : l’intrigue, c’est les superpouvoirs. Rien d’autre.
En plus, le résumé ment : April peut éviter les catastrophes, May n’a jamais voulu draguer un mec et les copines de June n’ont pas des pensées méchantes envers June, mais envers une autre fille (Mariah). Alors ? C’est pas du mensonge, ça ?
Bref, arrêtons de nous concentrer sur les défauts du résumé et penchons-nous sur l’histoire. En fait, au début, c’est bien, les sœurs ont des superpouvoirs et patati et patata, par contre ! elles ne sont pas étonnées, enfin deux minutes mais pas plus… Wesh ?! Mais moi j’arrive à voir l’avenir, à me rendre invisible ou à lire dans les pensées des gens, je jure qu’il me faut une semaine avant de m’en accommoder !! Alors que pour April, May et June, c’est tout à fait normal, en une journée elles s’y sont habituées. Ok…
La fin, cependant, tourne vite à l’histoire d’amour, amitié, etc. Pas un super livre, quoi.

⭐⭐⭐

Ma vie selon moi T1 — Le jour où tout à commencé

Fiche d’identité :

Titre : Ma vie selon moi, tome 1 : Le jour où tout à commencé

Auteur : Sylvaine Jaoui

Éditeur : Rageot

Genre : roman

Sous genre : réaliste

Nombre de pages : 244

Parution : avril 2012

Résumé du livre :

C’est encore l’été mais ça sent déjà le lycée ! À quatre jours de la rentrée en terminale, j’ai donné rendez-vous à mes meilleurs amis chez moi… Moi, c’est Justine, et vous ?

Mon avis :

Malgré ce résumé peu engageant, l’histoire en elle-même est plutôt sympathique. Amour, amitié, famille, scolarité, aventures… Oui, tout est au rendez-vous, cependant… Je n’ai pas forcément aimé, c’était trop basique : l’amour d’une jeune fille, la jalousie, la pire ennemie et la meilleure amie…

Avis court, à l’équivalent du suspens de l’histoire : presque inexistant.

⭐️⭐️⭐️

Nouvelles à chute

Fiche d’identité :

Titre : Nouvelles à chute
Auteurs : Anna Gavalda, Dino Buzzati, Julio Cortazar, Claude Bourgeyx, Fred Kassak, Pascal Mérigeau
Editeur : Magnard
Genre : nouvelles
Nombre de pages : 101
Parution : juin 2004

Résumé du livre :

Sélectionnée pour la particularité de sa chute, chacune des nouvelles de ce recueil peut vous réserver une surprise si vous vous laissez guider par l’auteur… ou vous entraîner dans un véritable défi intellectuel si vous décidez de ne pas vous laisser surprendre.
L’après-texte est un appareil pédagogique à destination des classes de 3è et 2nde.
On trouve également une interview d’Anna Gavalda.

Mon avis :

Une amie m’avait expliqué que des « nouvelles à chute » sont des nouvelles dont la dernière phrase change toute l’histoire. Eh bien, j’avoue que quelques unes (la première, par exemple) de ces chutes m’ont vraiment surprise, mais d’autres, c’était facile à deviner. De plus, j’avoue ne pas être une grande fan des nouvelles, donc… Enfin, bon, j’ai été obligée de le lire pour le collège, mais je pense que je l’aurais quaand même fini si je n’avais pas été forcée.

⭐⭐⭐

Alex et le rêve de la New York star

Fiche d’identité :

Titre : Alex et le rêve de la New York star
Auteur : Stéphanie Benson et Jake Lamar
Editeur : Tip Tongue
Genre : récits anglais
Nombre de pages : 94
Parution : mars 2015

Résumé du livre :

 » — Did you understand, Alex? asked Justin. Diandra, you know, the rap star, has just simply disappeared.
Si Alex avait compris que quelqu’un avait disparu grâce au verbe « disappeared », il n’était pas certain de savoir qui.
— Who has disappeared? he asked.
— Diandra, replied Justin en montrant l’image.
— Who is Diandra? avait-il demandé, fasciné par la photo de la jeune fille sur l’écran.
Ses cousins l’avaient gratifié d’un regard perplexe.
— You don’t know Diandra? s’était étonné Justin. Really? You really don’t know who Diandra is? « 

Mon avis :

Mon avis est un peu partagé. Ce livre progressif, qui passe du français à l’anglais, était parfois difficile à comprendre. Oh, bien sûr, j’ai saisi l’idée globale, mais il y a certaines expressions que… non, je n’ai pas réussi à les comprendre.
Cependant, j’ai bien aimé l’histoire, cette jeune rap star américaine qui disparaît, Alex qui visite New York… cela nous permet de visiter cette ville avec lui !

⭐⭐⭐

Ghost in Love

Fiche d’identité :

Titre : Ghost in Love
Auteur : Marc Levy
Editeur : Robert Laffon / Versilio
Genre : fantastique
Nombre de pages : 360

Résumé du livre :

Ils ont trois jours à San Francisco.
Trois jours pour écrire leur histoire.

Que feriez-vous si un fantôme débarquait dans votre vie et vous demandait de l’aider à réaliser son vœu le plus cher ?
Seriez-vous prêt à partir avec lui en avion à l’autre bout du monde ? Au risque de passer pour un fou ?
Et si ce fantôme était celui de votre père ?
Thomas, pianiste virtuose, est entraîné dans une aventure fabuleuse : une promesse, un voyage pour rattraper le temps perdu, et une rencontre inattendue…

Mon avis :

Etant donné que ma mère avait adoré ce livre, je me suis dit « C’est sûr, je vais l’aimer ! » Et il se trouve que… Non. Enfin, je l’ai apprécié, mais franchement… pas plus. J’aurais dû m’en douter que ma mère et moi n’avions pas les mêmes goûts, déjà avec le livre « Une fois dans ma vie » (voir le dernier article)…

Ce livre m’a quand même plus étant donné que je suis une grande fan de fantastique : on retrouve Thomas, un grand pianiste, qui va traverser l’océan pour feu son père, ce dernier l’accompagnant. Bizarre, non ?

Marc Levy est peut-être un grand écrivain, mais son dernier livre ne m’a pas plu. Est-ce que j’aimerais les autres ? A voir…

⭐️⭐️⭐️

Ghost in Love, de Marc Levy

La malédiction Grimm T2 — L’expédition H.G. Wells

Fiche d’identité :

Titre : La malédiction Grimm, tome 2 : L’expédition H.G. Wells

Auteur : Polly Shulman

Éditeur : Bayard

Genre : Fantastique

Nombre de pages : 362

Résumé du livre :

Jouez avec le temps… si vous l’osez !

Alors qu’il travaille dans sa chambre, Leo voit surgir un minuscule engin, piloté par une jeune fille dont il tombe aussitôt sous le charme… et, à la place du passager, une version de lui-même en miniature ! Avant de disparaître, son mini-lui lui apprend qu’il vient du futur et lui conseille de lire La machine à explorer le temps de H.G. Wells. Dès lors, Leo n’a qu’une obsession : comprendre ! Ses pas le mènent bientôt vers le Dépôt d’Objets Empruntables de la Ville de New York, extraordinaire bibliothèque n’accueillant que des objets qui ont un jour marqué l’histoire ou la littérature. Et si ces rayonnages cachaient une authentique machine à explorer le temps ?

Mon avis :

Ce livre, la suite du tome 1 (La malédiction Grimm) n’est en fait qu’une copie d’une premier. Même histoire, même lieu. Il n’y a que les personnages qui changent, et encore, certains restent.

J’ai été très déçue par ce bouquin, pourtant énorme. H.G. Wells n’est qu’un nom de titre, rien ne s’y rapporte : en fait, la machine à explorer le temps n’est qu’une machine normale avec la description de Wells. Aucune référence au livre mise à part cette fameuse machine. Rien. Nada. Niette.

En fait, d’ailleurs, cette machine à explorer le temps n’est là que pour donner un peu de peps, pour ne pas que ça tourne à une histoire d’amourettes d’adolescents basique et inintéressante.

De plus, quel est le rapport entre Grimm et Wells ? Grimm écrivaient des contes ; Wells écrivait des œuvres de science-fiction…

Bref, ce livre ne m’a pas vraiment plu contrairement au premier.

⭐️⭐️⭐️

Quelques liens :

La Malédiction Grimm, tome 2 : L’Expédition H.G. Wells

La Malédiction Grimm, tome 2 : L’Expédition H.G. Wells // Critiques des Babelionautes