Et après…

Fiche d’identité :

Titre : Et après…
Auteur : Guillaume Musso
Editeur : Pocket
Genre : polar
Nombre de pages : 508
Parution : octobre 2013

Résumé du livre :

Dépêchez-vous de vivre, dépêchez-vous d’aimer.

A huit ans, Nathan s’est noyé en plongeant dans un lac pour sauver une fillette.
Arrêt cardiaque, tunnel de lumière, mort clinique.
Puis, contre toute attente, de nouveau la vie.
Vingt ans plus tard, Nathan est devenu un brillant avocat new-yorkais. Meurtri par son divorce, il s’est barricadé dans son travail. C’est alors qu’un mystérieux médecin fait irruption dans son existence. Il est temps pour lui de découvrir pourquoi il est revenu.

Mon avis :

Au départ, je n’ai pas très bien compris l’histoire. Pas une seule fois, après le prologue, on parle de cette noyade qui a pourtant l’air d’être le sujet principal de l’histoire. Par ailleurs, on se rend compte plus tard que cette demi-mort n’est là que pour donner un peu plus de peps à ce qui tournerait sans cela à une stupide histoire d’amour banale entre adultes.
Cependant, j’ai quand même beaucoup aimé, l’histoire de ce médecin, l’avocat qui se sacrifie pour protéger ses proches, le passé de celui-ci, …
Ce n’est néanmoins qu’à la fin que l’on comprend pourquoi cette noyade et ce soudain retour à la vie était si important pour le livre. Mais quand je dis à la fin, c’est vraiment les deux derniers chapitres, pas avant.
Et ces deux derniers chapitres sont ceux que j’ai préférés, ceux qui m’ont donné les larmes aux yeux, bien plus qu’avant (c’est dire).

⭐⭐⭐⭐

Un commentaire sur “Et après…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s