Harry Potter T1 — à l’école des sorciers

Genre :
Fantastique // Garçons-Filles // A partir de 10 ans // Niveau de difficulté : 2/5

Résumé du livre :
Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l’attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre des Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ?

Mon résumé :
Lors des grandes vacances juste avant sa rentrée au collège, Harry Potter, orphelin, commence à recevoir de mystérieuses lettres dont son oncle et sa tante, qui le détestent, semblent en connaître le contenu. Ils les brûlent au fur et à mesure que Harry reçoit ses lettres. Au bout d’un moment, l’oncle Vernon décide de partir loin, très loin, là où personne n’enverrai ces « maudites lettres ». Ils partent donc pour une petite cabane sur un rocher au bord de la mer, pile le jour des onze ans de Harry. A minuit, on toque à la porte, qui laisse quelques instants plus tard apparaître un géant nommé Hagrid. Ce dernier apprend à Harry qu’il est un sorcier, et qu’une place l’attend dans la célèbre école de sorcellerie d’Angleterre, Poudlard. Là-bas, il s’y fait un ami : Ron Weasley. Il apprend à jeter des sorts, à voler sur des balais… Il devient même l’attrapeur, un poste de Quidditch, le sport des sorciers, le plus jeune depuis un siècle ! Mais le jour d’Halloween, un Troll s’introduit dans le château. Hermione Granger, qui avait passé la soirée à pleurer dans les toilettes des filles, n’a pas été prévenue : Harry et Ron décident de combattre le Troll pour la sauver. Cette aventure les rapproche considérablement : Harry, Ron et Hermione deviennent les meilleurs amis du monde ! Mais Voldemort, le grand mage noir dont personne n’ose prononcer le nom et qui a disparut quand il a essayé de tuer Harry, le poursuit : Harry va devoir risquer sa vie pour sauver le monde des sorciers.

Extrait :
Le géant avala une gorgée de thé et s’essuya la bouche d’un revers de main.
– Appelle-moi Hagrid, dit-il, comme tout le monde. Et je te l’ai dit, je suis le gardien des Clés de Poudlard. Tu sais déjà ce qu’est Poudlard, j’imagine ?
– Euh… non… répondit Harry.
Hagrid parut scandalisé.
– Désolé, dit précipitamment Harry.
– Désolé ? aboya Hagrid en se tournant vers les Dursley qui se tassèrent sur eux-mêmes en essayant de disparaître dans la pénombre. C’est eux qui devraient être désolés ! Je savais que tu ne recevais pas les lettre mais j’ignorais que tu ne savais rien de Poudlard ! Tu ne t’es donc jamais demandé où tes parents avaient appris tout ça ?
– Tout ça quoi ? s’étonna Harry.
– TOUT CA QUOI ? tonna Hagrid. Attends un peu !
Il se leva d’un bond. Sa colère était telle su’il semblait remplir tout l’espace de la cabane. Les Dursley s’étaient recroquevillés contre le mur.
– Vous n’allez pas me dire, rugit Hagrid, que ce garçon – ce garçon ! – ne sait rien sur… sur RIEN ?
Harry pensa qu’il exagérait. Après tout, il était allé à l’école et il avait toujours eu de bonnes notes.
– Je sais quand même certaines choses, dit-il. J’ai fait des mathématiques et tout ça…
Mais Hagrid eu un geste dédaigneux de la main.
– Je voulais dire que tu ne sais rien de notre monde, de ton monde. De mon monde. Du monde de tes parents.
– Quel monde ?
Hagrid parut sur le point d’exploser.
– Dursley ! hurla-t-il.
L’oncle Vernon, le teint livide, marmonna quelque chose qui aurait pu vouloir dire :
« Maisnonmaisquoimaispasdutout. »
– Il faut absolument que tu saches qui étaient ton père et ta mère, dit-il. Ils sont célèbres. Et toi aussi, tu es célèbre.
– Quoi ? Mais mon père et ma mère n’ont jamais été célèbres.
– Tu ne sais pas… Tu ne sais pas…
Hagrid passa les doigts dans ses cheveux en fixant Harry d’un air abasourdi.
– Tu ne sais même pas qui tu es ? dit-il enfin.
L’oncle Vernon retrouva soudain l’usage de la parole.
– Ça suffit ! ordonna-t-il. Ça suffit, monsieur. Je vous défends de dire quoi que ce soit à ce garçon !
Même un homme plus courageux que l’oncle Vernon aurait flanché devant le regard furieux que Hagrid lui adressa.
– Vous ne lui avez jamais rien dit ? reprit-il en détachant chaque syllabe d’une voix tremblante de rage. Rien du contenu de la lettre que Dumbledore avait laissée pour lui ? J’étais là ! J’ai vu Dumbledore déposer la lettre, Dursley ! Et vous lui avez caxhé ça pendant toutes es années ?
– Caché quoi ? dit précipitamment Harry.
– ÇA SUFFIT ! JE VOUS INTERDIT ! s’exclama l’oncle Vernon pris de panique.
La tante Pétunia eut une exclamation d’horreur.
– Je vais vous transformer en pâté, tous les deux, lança Hagrid. Harry… Tu es un sorcier.

L’auteure :
J.K. Rowling
J.K. Rowling est née à Chipping Sodbury, près de Bristol en Angleterre, en 1965. Elle a suivi des études à l’université d’Exeter à Paris. Elle est diplômée en langue et littérature françaises. Elle a d’abord travaillé à Londres au sein de l’association Amnesty International et a enseigné le français.
C’est en 1990 que l’idée de Harry Potter et de son école de magiciens a commencé à germer dans son esprit alors qu’elle attendait un train qui avait du retard. Ce n’est pourtant que trois ans plus tard qu’elle a commencé à écrire les aventures de l’apprenti sorcier. Entre-temps, Joanne était partie enseigner au Portugal. Puis elle a épousé un journaliste portugais et a eu une petite fille, Jessica. Après son divorce, quelques mois plus tard, elle s’est installée à Edimbourg. Elle vivait alors dans une situation précaire. Pendant six mois, elle s’est consacrée à l’écriture de son livre. La suite ressemble à un conte de fées. Le premier agent auquel elle avait envoyé son manuscrit la retint aussitôt pour publication. Le livre fut ensuite vendu aux enchères aux Etats-Unis pour la plus grosse somme jamais versée à un auteur pour la jeunesse !
Le premier volume de Harry Potter a rencontré dès sa parution un succès phénoménal, tant en Grande-Bretagne qu’à l’étranger. Il a été traduit en trente langues et vingt millions d’exemplaires ont été vendus dans le monde entier en l’espace de dix-huit mois. « Harry » a remporté les prix les plus prestigieux, dans tous les pays où il a été publié. Il est en tête des ventes adultes et enfants confondus en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Les volumes suivants ne cessent quant à eux de confirmer le succès du premier. Sept livres au total sont prévus, au cours desquels J.K. Rowling fera grandir, évoluer et mûrir Harry : chacun représente une année de plus à l’école des sorciers.
J.K. Rowling vit toujours à Edimbourg avec sa petite fille, se tenant aussi éloignée que possible des médias et du succès étourdissant de ses livres, afin de se consacrer à l’écriture des aventures de son petit sorcier.

Harry Potter à l’école des sorciers a remporté le Prix Sorcières du roman 1999 et le Prix Tam-Tam du livre de jeunesse 1999, catégorie Je Bouquine.

Couverture de Harry Potter à l’école des sorciers, ancienne édition Folio Junior
Couverture de Harry Potter à l’école des sorciers, nouvelle édition Folio Junior
Couverture de Harry Potter à l’école des sorciers, édition Gallimard

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s